Forum de l'alliance Ultima

forum de l'alliance Ultima sur ogame dans l'univers 6
 
AccueilRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.

Aller en bas 
AuteurMessage
Gorghor



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 13:56

Voilà le récit des événements survenu dans le journée du Vendredi 19 Décembre.

*******************************************************************************************
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le chaos :

En ces temps sombres, seul on ne survit pas, on s’éteint et on disparait dans le silence du vide spatial.
Solitaire, nous ne pouvons lutter, c’est en trouvant des alliés que l’on peut espérer paix et prospérité. Nous avons choisi cette voie salutaire, le Clan des FP est ainsi né.

Le plus sage, le plus aguerri d’entre nous, a pris la tête du clan il y a fort longtemps, sa sagesse et sa sérénité nous ont permis de traverser bien des épreuves.
Le Seigneur Kenn nous guide en ces temps difficiles.
Sa parole fait loi, à la table du conseil. Ces décisions arbitrent notre Clan.
"Gloire au Seigneur Kenn !"

"La Gloire du Clan n’ éxiste pas par un seul, mais par tous" tel fur, ces premières paroles, " C’est dans l’unité, la fraternité, dans la passion que nous mettons dans ce que nous créons que nous grandissons et que nous glorifions notre clan ! "

Kenn : " Mes frères, hier le jeune chevalier Bonbonpiment a eu maille à partir avec un Seigneur voisin ".
" Le chevalier Venom a subit les mêmes attaques...
"
" Ce n’est pas tant dans les faits que je suis inquiet, mais dans la manière. "
" Les terres de nos jeunes chevaliers sont encore fraiches, elles n’ont encore connu aucune gloire ni aucune peine, et pourtant hier soir elles ont été foulées par une armée ennemie sans pitié ni remord. Rien n’a été épargné, rien n’a survécu. "
" Comme il est d’usage, un dialogue a été instauré, mais pour seul réponse, ils n’ont eu qu’un regard méprisant et ces quelques mots « Derrière moi, rien ne repousse ! » "



Kenn : " Nous ne pouvons tolérer ce genre de chose, tour à tour nous avons essayé de dialoguer, mais en vain, il se range derrière les règles de la guerre et ne semble sensible à aucun des arguments qui sont avancés. "

" Ce n’est pas tolérable... Faire appel à une intervention extérieure n’est pas envisageable, nous allons régler ça entre nous ! "

De tels paroles dans la bouche du Sage, de mémoire d’hommes n’ont pas été entendues depuis longtemps.

Kenn : " Rentrez chez vous mes seigneurs, et pensez a ce qui doit être fait.... Demain, nous déciderons quel sera notre avenir. "

On ne pourrait pas dire ce qui a amené le Sage à prendre une telle décision, lui qui a toujours préféré éviter les batailles sanglantes, afin de préserver la vie.
Peu être était il temps de faire entendre notre colère.
Le temps de la colère :


Les trames du temps sont difficiles à lire et à interpréter, bien des oracles se sont évertués à prédire ce qu’il adviendrait mais nul n'a pu se douté de ce qu’il arriva.

Au petit matin, le conseil se réunit, les visages étaient graves et fermés.

Nous avions peu dormi et beaucoup réfléchit, que ce soit sur la manière de procéder ou sur ces conséquences.

Une fois le conseil à nouveau réuni, Kenn prit la parole.

Kenn : " Nous ne pouvons frapper directement, il se cache derrière sa forteresse imprenable. "
" Il a des Terres plus au Nord, peut être devrions nous, nous y intéressé ?
"

" Mais c’est loin, et peu d’entre nous connaissent ces lieux. " Interféra Gorghor.

Kenn : " Oui et ce n’est pas là où nous allons frapper. " Reprit le vieil homme.
" Nous frapperons là où ça fait le plus mal, nous frapperons là où il s’y attend le moins. Nous détruirons sa forteresse ! "

Un long et sourd brouhaha s’en suivit. Tous savaient pertinemment qu’il ne possédait pas la force de frappe pour enfoncer les murs de cette forteresse. Une idée pareille été suicidaire. Leur armée s’écraserait sur les remparts et serait décimée sous les feux de l’artillerie ennemie.

" Tu as perdu la raison vieil homme ? La folie s’est emparée de ton esprit ? nul dans cette assemblée n’a les armées pour faire tomber cette forteresse ! " Dit Pedroa dans un accès de colère.

" J'ai des alliés qui pourraient remédier au problème ! " coupa Shwarang

Venom : " Arrête avec tes alliés Shwarang, ils sont aussi fiables que fourbes ! "

Shwarang : " Peut être... Mais eux seul peuvent le faire rapidement et sans dommage pour nous venger... "

Une voix calme et posée se fit entendre,

Holyphénix
: " Ils n’ont aucun intérêt à ça.... De plus, ils ne feraient qu’une seule attaque, certes aussi violente que rapide mais rien qui ne soit insurmontable. Les pertes seront là mais je ne suis pas sûre que l’ennemi soit sensible à cela. De plus comme l’a souligné Kenn, nous devons régler cela nous même. Une réponse extérieure apporterait une paix temporaire.
Je devine en partie ton plan Kenn, mais sa mise en œuvre prendra du temps et beaucoup de moyen. Même si nos moyens sont importants, il ne faudra pas faire le moindre faux pas. S’il a le temps de réagir, il peut nous contre-carré sans peine.
"

Seul les deux compères se comprenaient, le reste de l’assemblée les regardait d’un air dubitatif. De quelle idée pouvait bien parler notre diplomate. Cela faisait longtemps qu’il côtoyait le vieil homme et une amitié s’était instaurée entre eux.
Mais de là, à comprendre sans un mot la finalité du plan de l’Ancien, tous étaient surpris.

Kenn : " Oui cela comporte des risques, mais c’est la seule chose à faire. Là dedans réside notre plus grande chance de succès, tout autre plan ne pourrait se soldé que par un échec a court ou à moyen terme. "

Une certaine impatience se dessinait sur le visage du conseil.
Kenn les délivra sans plus attendre.

Kenn : " Nous ne pouvons l’attaquer de front avec nos armées, même rassemblées.
Nous ne pouvons l’attaquer au Nord car cela n’aurait aucun effet.
Une intervention extérieure n’apporterait qu’une paix passagère.

Alors nous allons anéantir sa forteresse, la réduire à néant. Faire de ses Terres un désert
éternel, et une fois ses murs abattus, nous l’enverrons en Enfer, lui et sa garde personnelle !
"

Un long silence s’installa, l’incrédulité et l’incertitude avait fait place à la surprise et à la curiosité.

Kenn : " Nous ne nous servirons que de ce qui est dans nos moyens et … "

Gorghor : " Et au vu de nos moyens, je suis perplexe tant qu’à la réalisation d’un tel projet. As-tu perdu l’esprit Kenn ? Ce n’est … "

Le regard long et pesant de Kenn et de l’assemblée interrompit Gorghor. Kenn reprit.

Kenn : " Ce n’est pas irréaliste... Faite preuve de courage et d’audace !... " Dit-il en maintenant ce regard lourd sur Gorghor.
Kenn : " Ensemble nous pouvons le faire, et c’est par ceux qui en ont souffert le plus, que la Vengeance viendra !... "

Les membres du clan mirent au point ce soir là non pas un plan original ou si audacieux que cela, mais ils prouvèrent à nouveau que l’unité faisait la force et que dans l’adversité une réponse commune pouvait presque toujours résoudre le plus insurmontable des problèmes.

Les seigneurs mettaient en place ce qui allait prendre des mois à se réaliser. Dans l’ombre tous travaillèrent d’arrache-pied. Dans la plus grande discrétion, ils armaient les Chevaliers Venom et Bonbonpiment. Le temps de la restriction et de l’engagement étaient arrivés !

Tous se rangeaient derrière la bannière du clan pour porter l’estocade finale. De toutes les contrées, arrivées des ressources sur les terres nouvelles des jeunes Chevaliers.

Une gigantesque machine se mit en route des 4 coins de l’univers.

Comme un seul homme le clan mit en place une arme aussi redoutable que sournoise. Venues de partout des colonnes ininterrompues de transporteurs alimentèrent sans cesse leurs planètes.

Les deux nouveaux bras armés des FP pouvaient maintenant se lever.

Après tant de sacrifices, après des mois d’attente, le plan était enfin prêt.
Les pièces du puzzle étaient en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorghor



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 13:56


Le feu des enfers
:

Par une nuit sombre et glaciale, sur une planète lointaine, à l’orée des Univers un télescripteur crépita. L’ordre était donné, l’offensive devait enfin être lancée !

Par cette nuit glaciale, le ciel s’éclaira de mille feux. Du haut de l’inébranlable forteresse, on aperçu le « Feu des Enfers ».
Cela commença par une douce pluie d’étoiles venue du haut du ciel de ce Jeudi 18 décembre 2008 qui ne s’arrêta que dans la nuit du 19 décembre, sans discontinuer une pluie de missiles tomba sur ces Terres maudites ! Ce fut le jour le plus long.
Cette pluie ne semblait pouvoir avoir de fin. Le fracas assourdissant des bombes semblait durer depuis la nuit des temps, on ne pouvait ici imaginer qu’une telle folie puisse se déchainer.
La violence des coups était telle que l’écho des remparts meurtri, retentit à l’autre bout de la Galaxie.



Un homme se tenait seul dans la nuit glaciale aux pieds des immenses structures d’acier d’où l’apocalypse déferlait sur l’ennemi. Son visage grave exprimait toute l’importance du moment. Même dans ces instants, il doutait de la réussite du plan.
Bonbonpiment : « Si jamais il rentre plutôt, il pourra organiser la riposte et la résistance, mais tant qu’il est absent la confusion la plus totale règne. »
Après des jours de réflexion et des mois de préparation toutes les pièces s’étaient parfaitement mises en place. Maintes et maintes fois nous avons eu peur que l’ennemi ne découvre nos plans… Maintes et maintes fois nous avons occis ces espions. Contre vents et marrées nous avons lutté et su franchir les obstacles qui se mettaient entre nous et ce jour. « Nous vaincrons ! »

Sans cesse on voyait aux spatiaux-ports, les flottes de transporteurs venir de toutes parts. On avait l’impression que tout l’univers s’invitait à la guerre.
Et pourtant, seule une poignée d’hommes s’étaient levés contre cette forteresse.
Chacun à son poste commandait ses myriades de vaisseaux et savait quoi faire en temps et en heure. Le grand ordonnateur, loin aux confins de la galaxie organisait et mettait en place avec une précision d’orfèvre chaque pièce du plan une à une. Elles s’imbriquaient parfaitement, comme si cela devait être ainsi.


Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.


Chacun à son poste, au début de la nuit Bonbonpiment suivait à la lettre les ordres, la moindre erreur pouvait conduire à l’échec du plan. Les transporteurs arrivaient exactement comme prévu, au moment même où les dernières unités de matière se tarissaient dans les silos, ils se remplissaient de nouveau.



Un autre homme veillait lui aussi, moins engagé, sa tache n'en demeurait pas essentielle et permettait d’assurer la sérénité du plan. Les espions de Gorghor mettaient tout leur talent à l’œuvre.
Leur sacrifice ne serait pas vain, et ils le savaient, alors leur engagement était total.
Ailleurs était sa véritable tâche. Tapis dans l’ombre d’une lune, la gigantesque flotte du Seigneur attendait le moment propice pour frapper l’ennemi et l’anéantir une fois pour toutes. Il savait qu’en se lançant à l’assaut de la forteresse en l’état se serait un jeu de massacre. Les pertes de l’ennemi aussi importantes soit elles, sa flotte serait instantanément décimée aux pieds des défenses imprenables de la forteresse.
Il était patient sa longue expérience de la guerre, ces victoires autant que ces défaites passées lui avaient appris la patience.
En attendant « son » instant, lui aussi participé au bombardement.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.

Loin au nord, s’afférait avec tout autant de ferveur le seigneur rouge, lui qui jadis guerroyait au coté de Gorghor, avait rejoins aujourd’hui les légions infernales des KGB. Pour autant l’amitié qui le liait aux membres du Clan l’avait de fait engagé dans la bataille. Sa tâche était la surveillance des arrières postes. Chaque planète, chaque lune, chaque vaisseau de l’ennemi lui était connu en temps et en heure. Rien n’aurait su bouger sans que cela ne lui soit dévoilé dans l’instant. Il guettait le moindre soubresaut qui dévoilerait la présence de son ennemi, même en cela le plan était faillible. Lui aussi aux pieds de la forteresse avait des unités qui le harcelait. Tous étaient engagés corps et âme.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.


La nuit ainsi suivit son cours, pour les uns sous le fracas des bombes, pour les autres aux pieds de la forteresse dans l’ardeur du combat.
Au petit matin la chaleur du soleil venait ajouter un peu plus de lumière à la situation.
Les premiers découvraient l’immense étendue des dégâts, les autres aux cœurs d’une frénésie permanente peaufinaient le plan et transmettaient aux renforts les éléments de la nuit.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.

Au début du jour les chevaliers Venom, et Lapiche reprenaient avec autant de conviction le harcèlement de la forteresse, Kenn, Pedroa, Sifodillas, organisaient la suite des transports.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.


Mais rien ne se passe jamais comme prévu.
Venom « … Que ce passe t’il, nous n’avons plus d’approvisionnement, nous avons été coupé de l’arrière ? »
Kenn « Non les informations du seigneur Shwarang et du seigneur Gorghor contredisent tout problème. »
Deux missives arrivèrent en même temps au QG du sage et du Chevalier.
L’humain est souvent la faille, ainsi va la vie, même avec la plus grande préparation, même avec la meilleure des volontés on ne peut tout prévoir. La missive tenait en ces termes cette nouvelle :


***************************************************************************************
Pxi – 486
Objet : Approvisionnement
Emetteur : QG du Seigneur SifoDillas

« … Nous n’avons aucune nouvelle du Seigneur Pedroa. Les dernières nouvelles nous informent du départ des ces flottes pour le secteur 1.
Mes hommes ont aperçu ces gardes du corps à la sortie d’un bouge d’un spatiaux-port de Venus. Apparemment il est monté dans un véhicule emmené par deux hommes. Nous attendons plus d’informations dans l’heure. »


Sergent Dagos.

*********************************************************************************

L’ennemi avait il eu vent de nos plans, où, dans le silence de la nuit devaient frapper ses hommes. Le sage avait pensé à de tels événements, également la difficulté de pouvoir résoudre de tels problèmes. Il ne pouvait s’arrêter ici. Mais une menace pesait sur un des seigneurs du Clan cela devenait prioritaire.
Sans plus tarder aux quatre coins de l’Univers des messages tombaient sur les téléscripteurs, la priorité était de retrouver le Seigneur Pedroa ! Un grand danger pesait sur sa vie.


Un rapport arriva entre les mains de Kenn, son visage s’ouvrit avec un sourire qui faisait deviner l’ironie de la situation.
Kenn « Faites parvenir cette missive à toutes les bases, nous reprenons sans tarder l’offensive. Faites un bilan des ressources disponible auprès des Seigneurs Gorghor, Sifhodillas, Nerhzul, qu’ils envoient en urgence par navettes rapides de quoi nourrir le « Feu des enfers ».


Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.

*****************************************************************************
Pxi-486
Objet : Approvisionnement
Emetteur : QG du Seigneur SifoDillas



« … Nous avons des nouvelles du Seigneur Pedroa, il ne cours aucun danger, il s’agirait des suites d’une soirée trop arrosée, celui-ci a été reconduit chez lui par ses propres gardes du corps. Il est au moment où vous lisez ces lignes au chaud dans son vomi. Deux hommes à moi sont partis par notre porte de saut vers sa planète pour veiller à « sa remise en état ».






Sergent Dagos.

***********************************************************************************


Cette matinée finalement se déroule comme prévu, une lancinante musique aussi sourde
que mortelle résonnait à nouveau aux oreilles des assaillis.
Des nouvelles rassurantes parvinrent du Seigneur Pedroa en la personne de son pilote du premier des ces transporteurs de la matiné.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.


Pour l’heure aucune nouvelle venait entacher le plan, le Seigneur noir ne se manifestait toujours pas, inexorablement ses défenses tombaient unes a unes.
Les membres du Clan tour à tour veillaient au bon déroulement des événements.
Mais au milieu de l’après midi une nouvelle tomba.
Un message du QG du seigneur Gorghor indiquait que la flotte n’était plus à quai.
Etait-il revenu ? Surprenant, n’importe qui devant l’ampleur de l’assaut aurait tenté ne serait-ce qu’une médiation pour préserver ce qu’il reste.
Rien de tel ne fût entrepris.
Le Seigneur Gorghor s’employa à dénicher sa flotte, aucun rapport n’indiquait de mouvements de troupe ou de ressources. Le fourbe, une fuite, peu être une aide extérieure ? Il avait été prévenu. Un de ses alliés avait peut être pris la tête de sa flotte.
Elle avait disparu. Les rapports tombaient les uns après les autres, tous unanimement disaient la même chose. Pas la moindre trace de son armada.

Rien ne semblait pouvoir perturber le sombre destin de la forteresse.


La déception se lisait sur son visage, cela faisait une heure que la nouvelle était tombée.
Kenn « Quoi qu’il en soit nous poursuivons, le but initial était de réduire à néant sa forteresse et il en sera ainsi. » Le visage fermé de Kenn exprimait à lui seul la déception de cette nouvelle. Même si il s’y était préparé, il ne pouvait paraitre imperturbable. C’était le point final à ce plan, des mois de préparation, même si il savait qu’il comportait des failles et des risques il ne voulait pas y penser.
Kenn « Ainsi cela devait être, poursuivons » renchérit-il
Inlassablement, minutes après minutes, heures après heures, la nuée ardente sans cesse harcelait l’ennemi. Avec patience et minutie, la vengeance des chevaliers aussi implacable que violente décimé les dernières défense de la forteresse.

Soudain le long fracas des armes laissa place à un champ de ruines.

Là, où jadis se tenait une forteresse imprenable un tas de sable résidait.

Rien n’avait été épargné. On aurait pu croire qu’ici il y a mille ans quelque chose avait été, mais nul ne pouvait se doutait en voyant cela que 24h seulement auparavant se tenait ici Le Seigneur Reyvax.

Voilà, il avait payé le prix de ces infamies, il avait était un prédateur sans scrupule, aujourd’hui il n’est plus qu’une proie traquée et apeurée.

Seigneur Reyvax, hier vous aviez attaqué, détruit, humilié les plus faibles des FP, aujourd’hui la main qui tenait le glaive était la leur. Ils se sont vengés et vous avez payé le prix de votre arrogance.

Que tous l’entendent, qu’ils le disent, qu’ils l’écrivent, personne ne s’attaque impunément aux FP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vonhaken

avatar

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 24/10/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 14:40

Venu d'un univers lointain et ancien, l'Empereur Vonhaken avait lui meme pressentit la chose, une angoisse, une appréhension profonde ...

Puis, il eut vent des rumeurs, concernant la destruction de la forteresse de son frere d'arme, le seigneur Reyvax ...
Celui-ci, accablé, vint jusqu'au portes de l'empire, et son bouleversement terrorisa Vonhaken.
Un gigantesque tas de ruines fumantes jonchait le sol, ancien prestige d'une défense absolue.

Vonhaken: Et maintenant, qu'en est-il ?

Reyvax: Une vengeance menée d'une main de maitre, une préparation digne des plus grands...

Reyvax leva les yeux aux ciel, celui qui avait craché le feu sur sa défense maudite.
Les étoiles d'où était partis les missiles restaient toujours hors de sa portée.

Vonhaken: ce n'est qu'un incident mineur dans ton ascension, "assieds toi prés de la riviere, tu verras le cadavre de ton ennemi passé".

Une poignée de main termina l'échange entre les deux hommes, et l'Empereur Vonhaken, toujours soucieux pour son ami, rentra au pays, plus vigilant, et plus apte a réagir que jamais.

Reyvax, quant a lui, mis en oeuvre de nouveaux plans, et de nouvelles stratégies ...
Pour remanier son empire ? pour préparer sa vengeance ? pour se retirer de l'univers ?
Nul le sait, Reyvax lui meme nous le dira dans l'avenir ...

[HRP] super RP Gorgor, j'ai essayé d'en faire un a l'arrache, mais bon ^^"
vila vila
On pourrait avoir les détails de l'opération, combien de MIPS envoyé, combien de temps de préparations, combien de ressources investis ...
ce serait sympa ^^
merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forumvalar.forums-actifs.com/forum.htm
:)
Invité



MessageSujet: :)   Lun 22 Déc - 16:07

Merci, ton rp est trés bien aussi, merci a Bonbon et a Kenn qui ont corrigé mes fautes. Honte a moi j'écris trés mal le français, en ce qui concerne le coup il est a la hauteur de la def de reyvax et de notre envie de bien remettre la situation a plat entre nos chevaliers et Reyvax.

Missiles Requis : 2149 ( 26.862.500 Metal, 5.372.500 Cristal, 21.490.000 Deuterium )


Reyvax

Avant :

DEFENSE :
Lanceur de missiles 27.773
Artillerie laser légère 11.779
Artillerie laser lourde 1.797
Canon de Gauss 834
Artillerie à ions 558
Lanceur de plasma 1000
Petit bouclier 1
Grand bouclier 1
Missiles Interception 90


Place : 815
Points : 1026000

Aprés :

DEFENSE

Clean

Place : 921 (-106)
Points : 746.063 (-279937)

2 mois de préparation, 2 mippeurs principaux Bonbonpiment et Venom avec nanite 5/ Silos 7, et 3 mippeur secondaire avec nanite 2 et 3 / silos 5 et 6.
Durée de l'opération 24h non stop avec une nuit blanche du courageux Bonbonpiment.

Voilà pour les chiffes, tout le monde a mis la main a la poche et du coeur a l'ouvrage, a la fin de l'opération il restait encore de la ressource en resérve, au cas ou.

Pour la suite si vous voulez, c'est notre ambassadeur qui s'exprimera. N'hésitez pas a venir sur notre ofrum le même poste est dans la partie Affaires étrangéres. Et enfin si je puis me permettre, ce n'est pas une raison pour arrêter mais bien pour repartir du bon pied Very Happy Seigneur Reyvax.

Bon jeu a tous. Cool
Revenir en haut Aller en bas
Gorghor



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 19/12/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 16:11

La réponse au dessus est de moi, j'ai du mal avec votre fofo, du boulot il apparait tout en blanc y compriut les polices de caractére ce qui rend extrement difficile l'utilisation du fofo Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auron
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 936
Age : 30
Localisation : monnaie beach
Humeur : défoncer
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 18:22

salut Gorghor

déjà GG pour ton RP très beau (tkt pas pour les fautes de fr je suis pareil ^^)

et puis GG pour votre opération MIP chapeau bas a tous
je ne sais pas ce que va décider mon compagnon d'arme mais il a pris très chère ...


je paserais sur votre fofo si j'en est le temps ^^

cordialement Auron

_________________




la force de nos espris nous porterons a de grand projet !!!!!!




viva la Ultima!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hein
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 408
Age : 32
Localisation : Sous Ariane 5
Date d'inscription : 23/10/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Lun 22 Déc - 20:35

C'est en cette triste fin de semaine, de l'autre côté de l'univers, un ambassadeur Ultima apprend la nouvelle par l'un de ses messagers de la destruction de la forteresse d'un de ses chefs.

Messager - Ambassadeur !! J'ai une terrible nouvelle à vous annoncer. Le seigneur Reyvax vient de perdre sa forteresse en subissant un missilage inintéromppu durant environ 24 heures.

Hein - Que dis-tu ??? Reyvax s'est fait détruire sa forteresse ??? Une journée entière de missilage ???

Messager - Oui Ambassadeur. Et cela s'est déroulé durant toute le journée du 19.

Hein - Comment se fait-il que lorsque je décide de m'abscenter, il se passe des désastres ???

Messager - Il se pourrait peut-être qu'ils vous ont espionné.

Hein - Vas demander au service de renseignement qui sont les auteurs de ce drame. Et fais vite, c'est une demande expresse !!!

Au bout de quelques minutes, le messager revint ...

Hein - Alors ??? As-tu ce que je désire ???

Messager - Oui ambassadeur, les auteurs de ce drame sont de 2 alliances différentes, la première et plus importante se trouve être l'alliance FP avec comme membre actifs dans cette histoire Kenn étant classé 327ème, HolyFenix étant classé 681ème, Gorghor étant classé 939ème, Lapiche étant classé 1193ème et Bonbonpiment étant classé 1193ème au moment des faits et un membre de l'alliance KGB_flm, Alekhine étant classé 995ème ...

Hein - Ceci est un problème ennuyeux ... La moitier d'une alliance sur l'un de nos chefs ... Ce n'est pas possible, soit c'est un complot, soit une punition. Qu'est-ce qu'y a bien pu déclencher cela ???

C'est à ce même moment qu'arrive un message venant du centre diplomatique de l'alliance Ultima ...

Hein - Je comprend un peu mieux le pourquoi du comment ... Mais je trouve cela quand même excessif ... Dépenser autant de temps et d'argent pour de simple colonie ? Y-aurai-t-il eu des paroles mals placées ? Pourquoi n'ont-il pas simplement pris la peine de venir à notre ambassade afin de discuter du problème ???

Afin de pouvoir répondre à ses questions sans réponses, Hein décida d'aller lui même chercher ces explications ...





[HRP] Pour ce qui est du problème d'affichage du forum (police d'écrire en blanc) je suis sincérement désolé mais pour l'instant c'est ce qu'il y a ... Sinon sympa votre rp mis à part les conditions dans lesquelles je le lis ...

_________________

Rien ne se perd, tout se transforme ...
De flottes en ressources ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reyvax
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 917
Age : 30
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   Mar 23 Déc - 15:43

trés bien joue de votre part le fp , beau missilage il faut le dire mais bon honnétement je ne vous ai pas fait le quart de ce que vous venez de me faire Smile
enfin tempis pour ma "forteresse" , quand a ce que je vais faire , z'en faite pas, je ne suis pas du genre a arréter pour -279937pts (méme si sa me fait trés mal au ...)

voila
bon jeu a tous et méme a vous la FP Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultima.1forum.biz
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La guerre des mondes, Reyvax le chute du seigneur noir.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Guerre des mondes en solo
» [Planetfall] nouveautés…
» Gagner la guerre (Jean-Philippe Jaworski)
» Litterature guerre sous-marine
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de l'alliance Ultima :: Partie publique :: Ambassade-
Sauter vers: